Albioma est un producteur d’énergie renouvelable engagé dans la transition énergétique.

En savoir plus

Le saviez-vous ?

678

Collaborateurs mettent, chaque jour, leurs compétences au service du Groupe

En savoir plus

Albioma produit de l'électricité grâce à trois sources d'énergie renouvelable : la biomasse, le solaire et la géothermie.

Découvrez nos énergies

Le saviez-vous ?

Valoriser ses toits permet de lutter contre le rayonnement solaire tout en produisant de l’énergie renouvelable

En savoir plus

Coté sur le marché réglementé de NYSE Euronext à Paris (compartiment A) et intégré aux indices SBF 120 et CAC Mid 60 depuis juin 2020, Albioma s’engage à mettre à la disposition de la communauté financière une information régulière, transparente et accessible. Albioma est également éligible au label « Relance ».

Espace actionnaires
Changeons d'énergie

Albioma s’engage aux côtés de l’ONF pour créer une filière Bois Énergie à La Réunion

Biomasse

Premier fournisseur d’électricité à La Réunion, Albioma a conclu un partenariat avec l’Office national des forêts pour créer une filière locale de biomasse forestière. La valorisation du bois énergie, une ressource renouvelable issue des coproduits de l’exploitation sylvicole, permettra d’accélérer la transition énergétique sur ce territoire isolé tout en contribuant à préserver l’environnement.

Au niveau du Groupe, ce partenariat s’inscrit dans une stratégie plus large de verdissement du mix énergétique de l’île via la conversion des centrales thermiques au 100% biomasse. Fin 2023, la conversion du site de Bois-Rouge fera en effet passer la part de renouvelable de 35 à 51% dans le mix énergétique du département.

La filière Bois Énergie, une solution durable pour produire de l’électricité renouvelable

À La Réunion, l’ONF est le principal fournisseur de bois et le garant d’une gestion durable des forêts domaniales. L’Île abrite des écosystèmes forestiers uniques au monde. Mais ces derniers sont en proie à des espèces invasives, introduites au cours du développement du territoire, qu’il convient d’éradiquer, et à minima de contrôler pour préserver la forêt primaire. L’acacia mearnsii, fait partie de ces espèces invasives que l’ONF s’efforce de combattre. Tout comme l’ajonc dont la germination a été largement favorisée par les incendies de 2021 au Maïdo, et qui altère l’équilibre du milieu naturel.

La transition des centrales thermiques d’Albioma offre une opportunité unique de créer une filière Bois Énergie : elle permet de valoriser certaines espèces invasives ligneuses et de participer au financement du contrôle des autres essences. Depuis 2019, l’ONF et le Groupe travaillent à la consolidation de cette filière. Le but ? Produire de l’électricité renouvelable tout en préservant la dynamique naturelle des forêts. Le recours à cette source de biomasse locale se fait également sans conflit d’usage avec les filières existantes car l’acacia et l’ajonc sont des bois qui ne sont pas valorisables en construction. Fin 2021, une campagne organisée avec le concours de l’ONF et du Parc National de La Réunion a permis de valoriser 49 tonnes d’acacia et 3,3 tonnes d’ajonc dans notre centrale du Gol..

Un partenariat en faveur de la transition énergétique

Pour répondre aux objectifs fixés par la Loi de transition énergétique de 2015, le développement massif des sources renouvelables est indispensable. À La Réunion, le partenariat conclu entre l’ONF et Albioma constitue une solution durable pour le traitement du surplus de bois et l’émergence, à moyen terme, d’une filière structurée de biomasse forestière. Grâce à son taux d’humidité très bas, le bois énergie émet en effet peu de gaz à effet de serre et possède un pouvoir calorifique important : le pouvoir calorifique inférieur (PCI) de la dernière campagne de ramassage et combustion d’acacia et d’ajonc a oscillé entre 3,9 et 4,3 kWh/kg. De très bons résultats compte tenu du taux d’humidité ambiant.

Véritable alternative aux énergies fossiles, le recours au bois énergie a pour effet de limiter progressivement l’importation de charbon dans les centrales Albioma, jusqu’à son abandon total. Par la suite, d’autres espèces pourraient aussi être prélevées dans certaines forêts de La Réunion comme le cryptomeria, en coupe d’entretiens en synergie avec la filière bois d’œuvre, ou le camphrier et le filaos qui sont quant à elles des espèces invasives.

L’ONF, le CIRAD et Albioma ont par ailleurs signé un accord tripartite pour encadrer la recherche et le développement autour de la filière Bois Énergie, afin de s’assurer d’une démarche scientifique appliquée aux réalités du terrain réunionnais.

Nous vous recommandons