Albioma est un producteur d’énergie renouvelable engagé dans la transition énergétique.

En savoir plus

Le saviez-vous ?

768

Collaborateurs mettent, chaque jour, leurs compétences au service du Groupe

En savoir plus

Albioma produit de l'électricité grâce à trois sources d'énergie renouvelable : la biomasse, le solaire et la géothermie.

Découvrez nos énergies

« Avec mes collègues j’entretiens avant tout une relation de partage »

À la suite d’une licence en langues étrangères, Maëlle débute sa carrière en tant que manager dans un restaurant. Elle y travaille pendant quelques années avant de changer de trajectoire professionnelle. En 2019, elle est embauchée chez Albioma en tant qu’assistante projets. Elle nous raconte aujourd’hui son parcours et son quotidien au sein du Groupe.

Maëlle Venger

Assistante projets

Un parcours atypique…

C’est dans la restauration que Maëlle débute sa vie professionnelle. « Après un DUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations) , j’ai commencé à travailler dans la restauration, raconte-t-elle. J’ai finalement repris mes études en licence en langues étrangères anglais/allemand, ce qui m’a permis de partir étudier 6 mois en Allemagne grâce au programme Erasmus. Une fois rentrée, je n’ai pas souhaité continuer en Master, je suis donc retournée dans la restauration en tant que manager et y ai passé plusieurs années ».

Un environnement trop routinier qui finit par la lasser. Après s’être réorientée et avoir travaillé en tant que gestionnaire pour une agence de prestataires en manutention, elle intègre Albioma pour assister un collaborateur sur la facturation.

Avec le temps, Maëlle prend de plus en plus de responsabilités : « Je suis arrivée chez Albioma en mars 2019 en tant qu’intérimaire. Un an plus tard, j’ai été embauchée en CDI en tant qu’assistante projets. »Aujourd’hui, Maëlle assiste les chefs de projets sur le volet administratif : « Mon travail consiste à les seconder dans les projets : facturation, gestion des commandes, archivage des contrats… Et puis bien sûr, pour toutes les tâches annexes nécessaires au bon déroulement des projets », énumère Maëlle.

Mon champ d'action est très vaste. Cette polyvalence, c’est ce qui me plaît le plus dans mon poste.

…Rythmé par l’envie d’apprendre

Ce qui plaît à Maëlle au quotidien, c’est qu’elle ne cesse de se former. Pour elle, apprendre tous les jours est essentiel à son épanouissement professionnel : « Mon champ d’action est très vaste, ce qui m’oblige à être polyvalente. Cette polyvalence, c’est ce qui me plaît le plus dans mon poste. J’ai besoin de toucher à tout. » Elle détaille : « Certaines tâches peuvent être répétitives, mais je ne m’ennuie jamais. J’ai la chance de pouvoir travailler simultanément sur plusieurs projets. Selon l’interlocuteur et sa façon de faire, les sujets ne sont finalement pas les mêmes. ». Maëlle conclut : « Cela fait quatre ans que je suis chez Albioma et je me suis formée sur le terrain à un large éventail de compétences. »

De son arrivée dans le Groupe, c’est aussi l’autonomie et la confiance qui lui a été accordée par sa hiérarchie qu’elle retient : « L’autonomie est tout aussi importante que la polyvalence. Petit à petit on m’a fait confiance et j’ai pu commencer à prendre des initiatives. On sait comment je travaille et on me laisse faire. » Aujourd’hui, Maëlle occupe une place incontournable au sein du Groupe : « Les chefs de projets me font confiance et savent qu’ils peuvent s’appuyer sur moi », reconnaît-elle.

 

Le travail d’équipe avant tout !

Le travail d’équipe et la solidarité sont pour elle très présents au sein du Groupe : « Avec mes collègues, j’entretiens avant tout une relation de partage. Ils ont envie que je comprenne les sujets sur lesquels ils travaillent pour que je puisse ensuite les assister au mieux. » Elle ajoute : « Avec mes collaborateurs, je travaille tous les jours en étroite collaboration. Ils sont toujours là pour moi et n’hésitent pas à partager leur savoir dès que j’ai une question, qu’elle soit d’ordre comptable, informatique ou juridique. »

 

Une solidarité sans faille

Dans sa vie personnelle aussi, la solidarité occupe une place de choix. Engagée pour la cause animale, elle a été bénévole dix ans dans un refuge pour chats abandonnés. « C’était une association exclusivement constituée de bénévoles qui s’appelle Aidofelins. On recueillait les chats abandonnés, on s’en occupait, on les nourrissait et on les mettait à l’adoption », se souvient-elle. Cet engagement pour la cause animale l’a sensibilisée à l’écologie et à l’importance de la préservation de notre planète. « C’est également pour cela que j’ai choisi de travailler pour une entreprise engagée pour la transition énergétique. »